About Me

ma petite histoire

ou comment je suis arrivée ici devant vous! 

Vous vous demandez sans doute comment une personne terre à terre et très scientifique peut devenir Praticienne en Hypnose.

Et bien, c’est mon histoire et je vais vous la raconter…

Pleine de bonne volonté, je grandis en me forçant à rentrer dans un cadre bien rigide qu’est l’école, les relations sociales… J’avance péniblement et je ne comprends pas pourquoi… tout est pourtant parfait sur le papier.

Je me lance dans des études d’infirmière et trois ans après je suis diplômée et en poste en réanimation et son quota d’adrénaline, de drames et de grosses victoires… Un ascenseur émotionnel permanent où je ne suis que stress mais où je m’éclate littéralement.

Après un séjour en Guyane, je découvre une autre façon de voir le monde, de prendre du recul sur mes envies, mes ambitions.

Je me confronte alors à un degré supérieur de contraintes de travail en milieu hospitalier ainsi qu’une misère sociale frustrante au quotidien.

Mon retour en métropole a été marqué par la naissance de ma fille, et le cheminement sur mes besoins et envies s’est poursuivi de plus belle. Je sors donc du cadre hospitalier pour rejoindre les soins à domicile.

Je rencontre et accompagne de très belles personnes, dont une en particulier, une patiente jeune atteinte d’un cancer de l’utérus et qui me sensibilise aux thérapies parallèles. Je décide donc de faire la formation d’hypnoanalgésie (traiter la douleur par l’hypnose). Je suis sincèrement persuadée qu’il n’y a pas de hasard, que des rencontres programmées et elle en fait partie. Elle n’aura pas eu le temps de voir ce qu’elle a déclenché chez moi mais je lui serai reconnaissante toute ma vie…

Un an après, j’éprouve de plus en plus de difficultés à gérer les « crises » sociales et sanitaires de mes patients, je rentre épuisée, lessivée. Je n’ai plus d’énergie pour ma famille et mon entrain pour l’Aide se dissipe peu à peu.

Je décide donc de consulter… verdict… Burn out ! 

J’entame donc une psychothérapie, très bénéfique qui me permet de me recentrer sur mes besoins et me connaître notamment sur le plan intellectuel. Je comprends alors mieux mes difficultés d’intégration étant plus jeune.

Pendant cette période je passe le niveau II d’hypnoanalgésie et rencontre ma formatrice qui a la même vision du soin que moi…

Celui de révéler la personne, prendre le temps d’écouter chaque émotion, chaque sensation et de définir soi-même cette relation de soin.

Je décide donc qu’il est temps pour moi de voler de mes propres ailes et de créer une nouvelle façon pour moi d’accompagner les personnes dans leurs objectifs de vie. Je passe le diplôme de Praticienne en Hypnose Ericksonienne et débute le Diplôme Universitaire d’Hypnose Médicale de l’Université Paul Sabatier et la faculté de médecine de Toulouse que j’ai obtenu en juillet 2020.

A l’aube d’un nouveau chapitre de ma vie. Je suis certaine de le remplir d’accueil avec un grand A, de révélations de désirs et d’ambition, de bonheur d’être libéré d’une douleur ou d’une addiction, de retrouver un confort de vie perdue depuis longtemps et j’espère que vous en serez le co-auteur ! 

“Les seules limites sont, comme toujours, celles de la vision.”